top of page
  • Photo du rédacteurSASD

2023 une Année à surfer sur la vague des incertitudes économique et sociales !!!


Alors que nous approchons de la fin de l'année, il est peut-être temps de faire le bilan de 2023, une année où nous avons surfé sur la vague de l'incertitude économique et sociale. Alors que nous nous préparons aux festivités, l'avenir de Millee reste incertain.


L'un des principaux défis auxquels Millee est confrontée est sa filiale, LSP (livraison de colis), qui traverse actuellement une période tumultueuse en raison de la hausse des coûts économiques et des dépenses de livraison.

Ces augmentations sont dues à l'inflation, à la flambée des prix du carburant et à une série de coûts sociaux croissants.

En conséquence, le coût réel de la livraison a augmenté de 20 %, ce qui devra finalement être répercuté sur notre client/fournisseur, Colis Privé, puisque nous sommes leur prestataire de services.


La direction de LSP est en train de renégocier avec Colis Privé et trois options sont sur la table :


1ère option :


Colis Privé accepte de contribuer à hauteur de 20 % supplémentaires, ce qui résoudrait l'instabilité financière et pourrait même conduire à un retour des bénéfices.

Cependant, il sera crucial de rester vigilant et de diversifier notre base de clients afin d'éviter de rester dépendants d'une seule entité.


2ème option :


Colis Privé refuse de contribuer financièrement, mais compte tenu de sa position monopolistique sur LSP, il décide d'acquérir la filiale.

Ce serait une bonne nouvelle pour les employés de LSP, mais moins favorable pour Millee car cela nous priverait d'une source de revenus importante et régulière.

Bien sûr, l'issue dépend également du montant proposé pour l'acquisition de LSP.


3ème option, la moins favorable :

Colis Privé refuse toute augmentation du coût unitaire de la livraison, ce qui nous conduirait malheureusement vers un Plan Social pour l'Emploi (PSE) et la possible liquidation de LSP, entraînant diverses difficultés pour les employés concernés.


Que se passera-t-il ensuite, vous demandez-vous ?

Eh bien, il y a 150 €, et une forte volonté de la part de la direction du groupe de transformer cette pépite en une entreprise entièrement indépendante sous l'égide de Hopps, comme cela a été fait précédemment avec Colis Privé.

Ce changement pourrait à terme voir l'arrivée d'un nouvel actionnaire qui prendrait le contrôle de cette organisation médiatique proactive axée sur le pouvoir d'achat.

Naturellement, cette vente serait bénéfique pour Millee, apportant un soutien financier substantiel à l'entreprise et lui permettant de survivre pendant un certain temps... Peut-être jusqu'à ce que la situation s'améliore ?


Alors, la sempiternelle question,, quel est le prix réel ?

Pourrait-il y avoir des coûts sociaux cachés, étant donné que les 10 000 employés actuels pourraient être deux à trois fois trop nombreux pour la nouvelle organisation ? Pourrait-il y avoir des coûts économiques importants liés à la perte de contrôle sur les clients et à la perte de revenus numériques substantiels ?

Les difficultés financières de Millee ne sont malheureusement pas inconnues. Une fois de plus, la direction est contrainte de rechercher des prêts et de compter sur l'État pour le paiement des salaires de novembre et les investissements dans le projet de 150 €.

Nous ne pouvons qu'espérer que se sera le dernier prêt et qu'après ces épisodes tumultueux qui persistent depuis trop d'années, Millee tournera enfin la page, apportant un soulagement à ses employés.


C'est ce que nous espérons alors que nous nous apprêtons à célébrer les fêtes.

161 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page