top of page
  • Photo du rédacteurSASD

En cas de pluralité de motifs, un seul valide peut suffire à justifier la rupture du contrat !



✍️ L'employeur, à condition de respecter les règles applicables à chaque cause de licenciement, peut invoquer dans les lettres de licenciement des motifs différents de rupture inhérents à la personne du salarié, dès lors qu'ils procèdent de faits distincts.


⚖️ C’est ce qu’a rappelé la chambre sociale de la Cour de cassation (Cass. Soc. 21 avril 2022, pourvoi n°20-14.408) dans une affaire où un salarié avait licencié à la fois pour une insuffisance professionnelle mais également pour une faute grave.


👎 L'insuffisance professionnelle alléguée reposait sur :


La non-atteinte des objectifs,

→ Le mécontentement des clients,

Le non-respect des obligations professionnelles et des consignes élémentaires,

Des évaluations négatives.


💥 Pour la faute grave, il était reproché au salarié :


→ D'avoir défié l'autorité de son supérieur hiérarchique direct,

→ Des dénigrements,

→ Des menaces au-delà de la liberté d'expression.


👨‍⚖️ Les premiers juges ont estimé que si le grief d'insuffisance professionnelle était établi, celui fondé sur une faute grave n'était en revanche pas démontré : ils ont, dès lors, fait droit à la demande du salarié en paiement de dommages-intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.


🚫 Censure de la Haute Cour ! Quand bien même la faute grave n’était pas démontrée, le motif d'insuffisance professionnelle était, lui, établi et pouvait constituer une cause sérieuse de licenciement.



50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page