top of page
  • Photo du rédacteurSASD

20/21 mars 2024:un CSE, pourquoi faire?




Un CSE ordinaire dans un contexte extraordinaire

Le 21 mars 2024, s'est tenu un CSE ordinaire chez Milee, quelques jours après l'annonce du projet de PSE (Plan de Sauvegarde de l'Emploi) lors d'un CSE extraordinaire le 19 mars. Ce décalage entre l'annonce d'un PSE et la tenue d'un CSE ordinaire peut sembler surprenant, d'autant plus que l'entreprise traverse une période difficile.


Des votes sur des fermetures de centres et des déménagements

La direction a profité de ce CSE ordinaire pour proposer aux élus le vote de fermetures de centres et de déménagements d'agences ou de relais.

La surprise des élus fut grande de constater que certaines agences promises à la fermeture dans le cadre du PSE étaient également concernées par ces déménagements.

Les membres élus du CSE à la majorité ont voté contre.


150 € Editions : une nouvelle société indépendante de Milee

La direction a également officialisé la création d'une nouvelle société, 150 € Editions, qui récupérera 150 € du giron de Milee à compter du 1er avril 2024. Cette décision laisse Milee vide de ressources directes, car les services commerciaux déménagent chez 150 €. En pratique, il ne reste plus rien à Milee, ce qui soulève de nombreuses questions sur l'avenir de l'entreprise.


Le SASD : vigilant et force de proposition


Le SASD (Syndicat Autonome de la Solidarité et de la Défense) reste vigilant face à cette situation et s'engage à faire des propositions lors de la prochaine réunion extraordinaire du CSE afin de réduire au maximum l'impact du PSE. Le syndicat met également à disposition des numéros de téléphone dédiés pour apporter aide, assistance juridique et réponses aux questions des salariés.

Pour Milee :

Fathallah Bouamama : 06 41 82 20 31 (élu au CSE et DSC)

Nadège Georgin : 06 36 56 52 07 (élue au CSE)

Marine Dujet : 06 27 38 24 94 (RS au CSE)

 Pour LSP (colis) :

Valentin Vauchelle : 06 35 20 12 87 (élu au CSE)

Fathallah Bouamama : élu au CSE et DSC

Nadège Georgin ou Marine Dujet : Elue au CSE et RS

 

 Inquiétudes et questions légitimes

Le contexte actuel suscite de nombreuses inquiétudes chez les salariés. Les salaires difficilement payés en fin de mois, la crise de LSP, le OUI PUB et les pertes abyssales de Milee et Adrexo depuis des années font craindre un avenir sombre pour l'entreprise. Le parallèle avec Colis Privé, est inévitable.

Manque de communication et d'accompagnement de la part de la direction

Le SASD reproche à la direction son manque de communication et d'accompagnement dans ce contexte difficile. La direction semble se retrancher derrière le PSE pour ne pas répondre aux questions des salariés et ne pas prendre la mesure de l'impact humain de ce plan social.

Le SASD, un soutien indispensable pour les salariés

Le SASD est un syndicat indépendant qui se bat pour défendre les droits des salariés de Milee. Il est important de rappeler que les salariés ne sont pas seuls face à cette situation et qu'ils peuvent contacter le SASD pour obtenir de l'aide et du soutien.


En conclusion, le CSE du 21 mars 2024 a été l'occasion pour la direction de tenter de faire passer des votes sur des fermetures de centres et des déménagements d'agences, sans pour autant apporter de réponses concrètes aux inquiétudes des salariés.


Le SASD reste vigilant et s'engage à continuer à se battre pour défendre les droits des salariés et les accompagner dans cette période difficile.


Pour plus d’infos : www.sasd.fr ou mail de contact : contact@sasd.fr

 

156 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page