top of page
  • Photo du rédacteurSASD

CSE MILEE

CSE: Entre Promesses Creuses et Jeux Politiques,

"la Véritable Défense des Salariés en Péril"


Nous traversons une période délicate pour l'entreprise et ses employés, Cette période est marquée par des communications sur certains site ainsi que sur les réseaux sociaux d’articles souvent teintées d'incohérences, de bêtises, voire de mensonges. Certains acteurs, se présentant comme les défenseurs ultimes des travailleurs, s'engagent dans des stratégies douteuses, laissant entrevoir une réalité bien éloignée de leurs discours.


Les Don Quichottes du CSE :

Malheureusement, au sein du Comité Social et Économique (CSE), certains acteurs semblent plus intéressés par leur propre reconnaissance que par la véritable défense des salariés. Certains syndicats se montrent aveuglés par des querelles internes, compromettant ainsi la crédibilité de leur mission.


Des Décisions Contestables :

Les actions de certains élus, poussés par leurs syndicats soulèvent des questions légitimes. Le refus de soutenir des enquêtes visant à protéger les salariés contre le harcèlement sexuel ou moral, sous prétexte de vengeance ou de règlements de comptes internes, soulève des doutes sur leur réelle volonté de défendre les travailleurs.


Des Priorités Équivoques :

Au sein de ce "panier de crabes" qu'est devenu le CSE, les priorités semblent déviées. Au lieu de résoudre les problèmes internes, certains membres préfèrent donner des leçons, porter des affaires en justice, sans considérer la complexité des situations ni la possible implication d'autres acteurs.


Une Évolution Douteuse :

Lors de la présentation des résultats d'un audit sur des possibles agissements frauduleux, le choix de ne poursuivre qu'un seul individu parmi les cinq identifiés suscite des interrogations. Les alliances politiques au sein du CSE semblent avoir pris le pas sur la justice, mettant en lumière des intérêts personnels au détriment de la défense des salariés.


Réformer le CSE pour une Véritable Défense des Salariés :

Face à ces dysfonctionnements, il devient impératif de réformer le CSE. Les querelles partisanes doivent être reléguées au second plan, laissant place à une véritable concentration sur la défense des intérêts des salariés. Les élections à venir offriront l'opportunité de choisir des représentants authentiquement engagés pour la cause des travailleurs.


Au lieu de se perdre dans des jeux politiques stériles, le CSE doit retrouver sa véritable mission : protéger et défendre les salariés. Les travailleurs méritent des représentants intègres, dévoués à leur cause, prêts à travailler pour un environnement professionnel sain et équitable. La réforme du CSE est non seulement souhaitable mais nécessaire pour garantir une véritable justice et protection des droits des salariés.



144 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page