top of page
  • Photo du rédacteurSASD

CSE Milee du 22 mai 2024



Milee : vers une nouvelle phase mouvementée ?

Le Comité Social et Economique (CSE) de Milee a tenu une réunion extraordinaire ce jour, dans une ambiance tendue.


Points clés de la réunion :

·         Milee est placée sous la protection du tribunal de commerce de Marseille. Un rendez-vous est fixé le jeudi 23 mai à 15h00 pour statuer sur l'avenir de l'entreprise.


Deux options principales sont envisagées :         

o    Redressement judiciaire : La société continue son activité sous contrôle judiciaire pendant 6 mois, avec un plan de continuation ou de cession à mettre en place.

o    Liquidation judiciaire : Fermeture de l'entreprise et licenciement de tous les salariés.

     

·         Éric Paumier, directeur général de Milee, a présenté une feuille de route au tribunal. Elle comprend le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) en cours et une restructuration profonde des activités de Milee et de sa filiale LSP.

·         L'incertitude plane sur l'avenir du groupe Hopps. Le tribunal devra apprécier la situation financière du groupe et son implication dans les difficultés de Milee.

·         Deux organisations syndicales ont critiqué la gestion de Milee auprès du tribunal. Elles estiment que la reprise de l'entreprise est compromise.

Malgré les difficultés, Éric Paumier reste optimiste. Il espère que le tribunal acceptera le plan de sauvegarde et que l'entreprise pourra se redresser.

La situation reste fragile et l'avenir de Milee est loin d'être assuré. Il faudra attendre la décision du tribunal de commerce pour connaître la suite des événements.

En attendant, les salariés de Milee vivent dans l'incertitude et l'inquiétude. Le PSE en cours prévoit la suppression de nombreux postes, et la liquidation judiciaire n'est pas exclue.

Cette situation est un rappel des difficultés rencontrées par le secteur de la distribution publicitaire. La concurrence est rude et les marges sont serrées. Milee n'est pas la seule entreprise du secteur à être en difficulté.

Il reste à voir si Milee parviendra à se relever de cette crise. L'avenir de l'entreprise dépendra des décisions du tribunal de commerce, de la mise en œuvre du plan de sauvegarde de l'emploi et de la capacité de l'entreprise à se restructurer et à s'adapter à un marché en pleine mutation.

323 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page