top of page
  • Photo du rédacteurSASD

Milee : Un avenir incertain !

Dernière mise à jour : 10 nov. 2023


Le rejet du plan de sauvegarde de l'emploi par le tribunal de commerce plonge l'entreprise dans l'incertitude !

Le 8 novembre 2023, le tribunal de commerce d’Aix en Provence a rendu un avis défavorable à la demande d'homologation du prêt de recapitalisation de Milee. Cette décision est un coup dur pour l'entreprise, qui se retrouve dans une situation financière délicate. Ce rejet est sans doute dû à la bonne intelligence de 3 organisations syndicales qui ont adressés des courriers dénigrants l’entreprise au tribunal de commerce, mais aussi bavant sur les réseaux sociaux. Parmi les syndicats représentatifs (seul SASD, FO, CFE-CGC) n’ont pas pris part à cette mascarade.


Le SASD condamne cette attitude déplorable de certains syndicats, qui risquent de mettre en péril vos emplois.


Le SASD dénonce aussi avec force, ceux qui profitent de la situation pour annoncer la fermeture de l'entreprise et la mise au chômage des salariés, la décision du tribunal est exceptionnelle et incompréhensible. L'État ainsi que le partenaire financier de Milee ne sont pas encore sortis du jeu.


Nous vous précisons que nous ne serons pas licenciés demain matin. La direction reviendra vers le CSE début de semaine prochaine pour nous informer des décisions prises.


L'État et le partenaire financier restent mobilisés


L'État, qui est le principal préteur de Milee, a indiqué qu'il conservait sa confiance dans l'entreprise et qu'il poursuivait son accompagnement. Le partenaire financier de Milee, à lui aussi indiqué continuer les discutions avec la direction pour tenter de trouver une solution pérenne.


L'avenir de Milee est incertain. Cependant, il est encore possible que l'entreprise trouve un accord qui lui permette de refinancer l’entreprise. Les différents acteurs de la crise, dont les salariés, les syndicats et la direction, doivent garder le dialogue pour trouver une solution.


Notons, dans cette affaire le mal que font certains de nos collègues, les mêmes qui refusent de voter les PV du CSE pour écrire et dire bien souvent des contrevérités sur leur site (bien entendu invérifiables car les PV ne sont pas diffusés).


Notons, comme je vous le dis qu’ils ont participés ces gens-là (Ces madame « Irma » qui savent malgré le secret des votes qui à voter quoi !), au rejet de l’homologations par le tribunal de commerce.


Notons, que sous prétexte de la défense des intérêts des salariés, ils détruisent par leur insinuation, bien souvent sans fondements. La crédibilité même de la société et des salariés qu’ils se disent défendre.

Non Milee ne fermera pas !


La direction et les vraies forces vives de l’entreprise restent vigilantes et déterminées à vraiment protéger et construire un avenir pour Milee. Notre but, si nous devons encore le rappeler, est de défendre les salariés mais sans oublier l’intégrité de notre outil de travail. Car détruire notre outil de travail, c’est détruire notre avenir.




463 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page